Interview radio de notre campagne de financement sur Radio Cité Genève 92.2

A l’occasion de notre campagne de soutien et de financement pour les industries créatives et culturelles à Genève, j’ai eu le plaisir d’accorder un entretien à Radio Cité Genève sur 92.2.

Entretien qui sera diffusé aujourd’hui à 10h40, 12h40, 16h40 sur 92.2

En répondant aux questions de Karine Pollien, j’ai pu revenir sur la genèse du projet initié pendant le hackathon Resilience Hack d’open geneva, la recherche de partenaires, la sélection des meilleures solutions, la préparation de la campagne et la recherche des 20 récompenses (objets, ateliers, parcours, coaching en ligne, rencontres) que nous proposons en contreparties jusqu’au 7 novembre 2020 pour encourager les genevoises et les genevois à soutenir les créatrices et les créateurs de mode durable et de luxe durable.

Au delà de la campagne, notre objectif est de métamorphoser les genevoises et les genevois en consommactrices et en consammacteurs en leur faisant découvrir ou redécouvrir toute la qualité de ce qui existe localement, avec des circuits courts et sans déchet.

Vous pouvez nous aider de nombreuses façons, en nous présentant des designers, en nous aidant à trouver un espace, avec votre temps, vos compétences, vos machines ou vous pouvez nous aider financièrement en échange de récompenses.

Nous interviewons volontiers les consommatrices et les consommateurs qui ont déjà modifié leurs habitudes de consommation.

Nous cherchons également des partenaires technologiques, médias et financiers pour pouvoir mettre en oeuvre les solutions de résilience que nous avons préparé en réponse à la crise du COVID19.

Parce que les structures porteuses des designers sont parfois de petite taille, il est parfois facile de croire que peu d’emplois sont en jeu. Après nos entretiens, nous savons qu’au contraire, de nombreux emplois sont directement et indirectement concernés.

C’est pour cela que notre équipe se mobilise.

Découvrez les récompenses jusqu’au 7 Novembre 2020 sur ces liens :

En français : https://crowdsupport.opengeneva.org/product/hack-your-style-experience-mode-durable-a-geneve/

En anglais : https://crowdsupport.opengeneva.org/en/product/hack-your-style-experience-mode-durable-a-geneve/

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question sur hackyourstyle@syntezia.com

Les 5 enseignements du Royaume du Web

Aujourd’hui, nous étions au Royaume du Web, à Genève, une grande première sous cette forme interactive et immersive. Pendant deux jours, les Youtubers, les Instagramers, les Booktubeurs (ou plutôt les booktubeuses), se sont retrouvés sur scènes et dans des espaces d’échanges avec leurs fans in real life. Tous les youtubers francophones étaient réunis pour proposer successivement certaines de leurs meilleures vidéos le tout dans un grand espace avec un ensemble de stands partenaires et amis, notamment des clubs de gaming, des startups de développement mobile, des boutiques de jouets japonais, des stands de crèpes au Nutella et de Churros.

J’avoue qu’avant d’y aller, je ne connaissais quasiment aucune de ces nouvelles stars du Web (mis à part la tête d’affiche, déjà vue en spectacle, Norman pour ne pas le citer). C’est pourtant bien ces stars qui ont la force de frappe de l’influence sur de nombreux sujets, et leurs statistiques sont impressionnantes. Cela va-t-il durer ou cèderont ils rapidement la place à d’autres ? Que peut-on apprendre d’eux ? Pourquoi et comment arrivent-ils à capter une telle audience ?

1- Une maîtrise de la rhétorique

4*4 heures de show, sur deux jours, plein de chansons, de sketchs et d’interventions sans fiche. Même si ils sont tous bien préparés, pas de doute là-dessus, les artistes nouvelle génération ont des choses à dire, des histoires à nous raconter, la tchatche et l’art de la rhétorique (même sans post production !) de la répartie et du clash. Le succès est là, les fans sont au rendez-vous et en redemandent.

2- Les stars de l’image

Solicités pour des photos, des selfies, des vidéos très fréquemment, ils sont nés avec un smartphone et ne connaissent pas la peur du direct, ni l’angoisse de parler en public. Super à l’aise avec les montages vidéos et toute sorte d’effets évidemment. Les marques (Coca-Cola, CERN, UBS…) l’ont bien compris, et rivalisent d’ingéniosité pour surfer sur cette vague d’optimisme, de bon clash, et sur ces audiences qui font rêver.

3- Le ton de leur génération

Souvent moqueur, toujours clasheur, parfois décalé (surtout dans le choix de leur pseudo:-) et dans les mots de leur génération, avec beaucoup d’autodérision et d’humilité (pour la plupart), beaucoup de talent aussi (notamment avec la guitare ou la batterie), et assez souvent critique des générations de leurs parents (des politiques, des joueurs de foot, des pubs ringardes ou des jingles ratés). Sympa aussi de les voir capables de travailler ensemble, suisses, français, belges, dans leur intérêt commun, à noter aussi que garçons et filles, s’entendent à merveille dans cette nouvelle génération. Ils traitent certes thèmes différents, mais souvent avec le même ton de la dérision.

4- Créateurs de tendances

Parce qu’ils influencent leur audience et qu’un nombre incroyable de personnes les regardent, les écoutent et les suivent, ils peuvent faire la pluie et le beau temps sur un produit, une marque ou une entreprise, par le simple fait de partager ce qu’ils aiment ou ce qu’ils trouvent pourri. Ils font aussi le succès des réseaux sociaux qu’ils utilisent (Instagram, YouTube, Snapchat, souvent plus que Twitter et Facebook, et clairement loin de LinkedIn ou Viadeo).

5- La qualité à long terme et la prime à la cohérence du positionnement.

Finalement, celles et ceux qui durent et réussissent, produisent du contenu de qualité souvent pertinent, ciblé pour leur audience, régulièrement et depuis longtemps, ils ont trouvé leurs créneaux, parlent à une audience qui se retrouvent en eux, et partagent leurs opinions, leurs problèmes et leurs vies, ils ont trouvé leur positionnement (les fausses-chutes ala Jack Ass, les revues littéraires, les conseils beauté, les tests de geek ou de  gamers, ou la revue des annonces du « bon coin » les plus hilarantes), ils sont très à l’écoute de leur audience, et les solicitent constamment pour dialoguer et savoir ce qu’ils pensent.

Qu’en pensez-vous ? Qui va durer ? Qui sera autour de Norman, McFly et Carlito pour la Royaume du Web 2 ?