Espérer ou renoncer ?

Publié: 2018-01-28 dans Innovation

Les Assises européennes de la transition énergétique, que pouvons-nous espérer ?

 

csm_BANDEAU_GENEVE__je_m_inscris__67a4beb539

Cette semaine se déroule à Genève, pour la première fois, les Assises européennes de la transition énergétique. Au programme, des conférences plénières, des tables rondes thématiques, et de nombreux stand à visiter. De nombreuses personnalités influentes devraient être présentes.

Alors, que peut-on attendre de ces Assises ?

Va-t-on trouver des solutions aux sources de pollution de l’eau et de l’air et agir concrêtement contre les pollueurs ?

Serons – nous capable de trouver des solutions aux problèmes croissants de mobilité et à la problématique du « tout voiture » ?

Que restera-t-il d’une telle organisation de grande ampleur ?

1- Des raisons d’espérer + Des raisons de s’inquiéter = des raisons de se mobiliser.

Cet évènement a vocation à devenir un évènement européen, attirant des experts et des bonnes pratiques de tout horizon. Dans son édito, Alain Juppé rappelle les derniers appels des 2000 scientifiques : « Pour éviter une misère généralisée et une perte catastrophique de la biodiversité, l’humanité doit adopter une alternative plus durable écologiquement que la pratique qui est la sienne aujourd’hui. »

Emploi_environnement_Part_des_énergies_renouvelables_et_évolution_tendances

Le cadre est posé, et participer à ces Assises devient donc un moyen d’oser de nouvelles solutions, d’oser la co-création et d’inventer de nouvelles approches innovantes pour changer les pratiques, et les usages.

2- Genève, comparable à Dunkerque ?

Dans leurs édito respectifs, les maires de Dunkerque et Bordeaux, villes hôtes des précédentes éditions, ont indiqué leur plan d’action.

Pour Dunkerque, selon Patrice Vergriete, il s’agit de nouvelles formes de mobilité, avec notamment la gratuité des transports publics le week end, et bientôt tous les jours de la semaine. Si le Grand Genève souhaite réduire les congestions automobiles, cela pourrait être une bonne idée à explorer pour les TPG ?

Relèveront-ils le défi ?! Tenteront-ils au minimum des expérimentations ? Une journée, une semaine, ou un mois avec les transports publics gratuits dans tout le franco-valdo-genevois, est-ce vraiment inimaginable ?

Cette décision permet de mettre à disposition des habitants un moyen de bouger à la fois plus économique et plus écologique. Dunkerque l’expérimente avec succès dans une agglomération de grande ampleur.

La valorisation des énergies non carbonées : à Dunkerque, 200 logements testent, pour se chauffer, se laver et cuisiner, un mélange de gaz naturel et d’hydrogène. Notre région souffre de nombreux habitats avec des chauffages polluants et mal maitrisé (le bon vieux chauffage au bois dans les chalets!). Souvent oublié pour des questions de risques réels ou fantasmés, l’hydrogène va t- il faire son grand retour.

images1

La transition industrielle est aussi à l’ordre du jour à Dunkerque. Elle passe par la mise en œuvre des principes de l’économie circulaire industrielle. Bientôt des mesures similaires à Genève pour réinventer son tissu industriel et repenser la gestion des déchets ? Nous pourrions imaginer plus de ressourcerie, des incitations aux circuits courts ou des aides plus soutenues aux fablabs qui pratiquent déjà l’économie circulaire industrielle.

3- La transition énergétique, une véritable opportunité de croissance économique ?

Là où certains se disent sans doute que cette transition énergétique, pourrait nous couter cher en terme d’emploi, Bruno Lechevin, le Président de l’ADEME nous rappelle dans son édito qu’il n’en est rien (+3 points de PIB en 2050). Où seront créés ces nouveaux emplois ? Principalement dans le bâtiment, dans les secteurs de l’économie circulaire, recyclage, réparation, mais aussi détournement d’objets et ressourcerie.

Схема_Экономики_Замкнутого_Цикла

Les scénarios issus des chiffres clé énergie climat ne se conçoivent plus au niveau local, ou national, mais se conçoivent à plus grande échelle avec des réflexions qui vont au delà des frontières administratives.

4- L’avenir se dessine à Genève, nous y serons avec nos crayons !

Pour toutes ces raisons, l’avenir de la transition énergétique, celui des habitants de la région franco-valdo-genevoise se dessine cette semaine à Genève. Nous y serons pour venir inventer avec vous ces alternatives. A tous ceux qui s’intéressent aux thèmes suivants, nous aimerions vous rencontrer !

Cycle-de-vie

5- Les sujets dont nous aimerions parler avec vous

– le smart building et l’interopérabilité

– l’innovation ouverte et les fablabs comme lieux d’innovation pour ces nouveaux usages

– la mobilité douce et intermodale, l’électro-mobilité et les nouveaux modes de travail des slashers et des milllenials

images

– la ville intelligente pour le plus grand nombre (responsive et inclusive)

– les alternatives aux énergies carbones (hydrogènes)

– l’eco-design, l’universal design dans le processus de création de produit et de packaging

– les systèmes de détournement d’objets et d’upcycling dans les ressourceries

– les matériaux (papier, carton, textile, plastique, bois, cuir, aluminium…)

Si ces thèmes vous interpellent, si vous souhaitez travailler avec nous sur des scenarios prospectifs, ou inventer des expérimentations et des innovations par les usages, contactez nous, nos laboratoires d’innovation ouverte ont très envie d’inventer avec vous ce futur meilleur, urgent et nécessaire.

En espérant vous croiser cette semaine à Genève / Palexpo.

Yves Zieba

Publicités

Les commentaires sont fermés.