Archives de la catégorie ‘Open Innovation’

Le prototypage rapide a le vent en poupe en ce moment.

Pourquoi cela intéresse-t-il de plus en plus les départements d’innovation ? Dans quel secteur le prototypage rapide est pertinent ? Où trouver les acteurs et les compétences pour couvrir les besoins ?

Une opportunité pour recréer un écosystème local d’acteurs économiques innovants ?

Avec les turbulences économiques, de nombreuses entreprises doivent se réinventer, et pour se réinventer, elles se tournent vers l’innovation de services, de process et de produits. Une opportunité s’offre à elle dans cette nouvelle phase. Celle du prototypage rapide. En effet, il est désormais plus facile, plus rapide et souvent moins cher de prototyper, notamment en passant par un fablab, déjà équipé.

Besoin de valider une option parmi plusieurs ? Besoin de créer une petite série pour tester un concept, la barrière de l’achat de la machine, et de la mise en place de tout le dispositif 3D de production n’est plus une barrière. Vous pouvez désormais trouver tout ou presque tout dans un fablab.

Cela intéresse-t-il tout le monde dans tous les secteurs ?

Bien sûr, l’industrie, en général, et les entreprises qui produisent déjà des produits sont en première ligne. Automobile, aérospatial, énergie, industrie du bois, mais aussi produits de grande consommation et administrations publiques, y voient de plus en plus des opportunités d’achats locaux et responsables et redécouvrir l’intérêt de la proximité et de la discussion avec un fournisseur local.

prototypage

Comment savoir si cela a un intérêt pour mon entreprise ou si cela n’a d’intérêt que pour les autres ?

Nous avons préparé quelques questions pour vous aider à y voir plus clair et à articuler vos besoins. En quelques minutes, vous allez savoir si vous pouvez gagner du temps et de l’argent grâce au prototypage rapide, ou si c’est réservé aux autres ! Cliquez ici !

 

 

 

 

 

Publicités

Grand moment aujourd’hui, j’ai pu enseigner le management de projet d’innovation, dans toutes ses dimensions, et dans un format unique de 3 heures, alliant théorie et pratique.

images

L’occasion donc de packager différents éléments de notre bibliographie, dans un seul cours, avec un format digeste pour les apprenants.

formation-entreprendre-innovation-technologie

 

Dans notre curriculum, nous avons pu inclure tous les processus et toutes nos méthodologies qui fonctionnent :

  • L’effectuation
  • Le design thinking (c’est essentiellement là dessus que nous avons appliqué la théorie de l’approche Stanford à la pratique des projets innovants aujourd’hui)
  • L’innovation de rupture
  • L’innovation frugale (faire mieux avec moins!)
  • Le design centré sur l’humain
  • Le management d’équipe innovante (recrutement, motivation, formation, fidélisation)
  • Les parcours des entrepreneurs atypiques
  • La force de la différence
  • Le prototypage rapide

diversity

Belle énergie dans la classe et de nombreux enseignements sur la capacité de la génération Z à s’approprier l’innovation de façon dynamique, interactive et résolument moderne.

Vivement la prochaine séance !

 

 

We are in the middle of the Entrepreneurship week in Geneva.

This year, it is called « Libérez vous idées » / Free up your ideas !

I have been invited to take part by the Association des étudiants en Sciences (AESc).

Being invited by the students themselves mean a lot to me, actually !

evaluer-une-entreprise-a-acheter2

So, on Tuesday, from 12, I will animate an interactive workshop in Geneva. Together, we will dig into the differences:

  • between science and entrepreneurship,
  • between risk taking and over-confidence
  • between scientist mindset and entrepreneur mindset
  • between design thinking, effectuation and the other 100s of ideation methods.

We will have an open discussion about the different ways of evaluating your chances for business success when you come up with a new idea.

The interactive workshop will be taking place in Quai Ernest-Ansermet 30, 1205 Genève
SCIENCES III salle 1S059.

It should be good fun !

I hope we will exchange many good ideas.

images

There is no credit to be won, we will just talk about you, your ideas and your motivation to turn your ideas into successul businesses.

I will use some of my latest tricks to make the session as interactive as possible.

We will share knowledge about effectuation, design thinking, and getting stakeholders to commit for you and for your idea.

It is open to everyone, it is free, and no, you do not have to have completed 3 PhDs to attend. 🙂

As a teaser, I could not think about a better way than sharing with you, Sara Sarasvathy TEDx Talk video, who invented effectuation.

I hope to see you on Tuesday and get starting assessing your ideas’s desirability, viability and feasibility.

 

Retrouvez la vidéo de l’intervention de Pangloss Labs lors du Carrefour des Créateurs de Genève, sur le thème:

« Innover dans le Grand Genève Français : filières et outils pour réussir l’éco-cité, le Grand Genève français ».

//klewel.com/conferences/embed?talk_shortuuid=Lby8AGgw5RwuHpgnbLdWVS&conf_shortuuid=ahikAK7pFQbMTXaKkWpXrL&search=1

Hyper technique ? Méga compliqué ? Un truc réservé aux geeks et aux hackers ?

d9673ecb926af5ae

 

Mais non, tout au contraire, l’impression 3D n’a jamais été aussi accessible. Suivez ces quelques étapes, et vous verrez que c’est un jeu d’enfants (d’ailleurs les enfants l’ont bien compris !). Nous voulons vous prouver que c’est faisable et même facile et accessible pour tous.

1- Designer, rendre réelle votre objet virtuel ou reproduire avec un scanner 3D ?

Votre premier choix va consister à déterminer l’objet que vous voulez réaliser. Trois options possibles:

  • vous avez l’objet et vous souhaitez le scanner en 3D pour le réimprimer.
  • vous avez un fichier 3D (en général .stl sinon on trouve un moyen de le convertir) que vous souhaitez utiliser pour imprimer un objet.
  • vous avez l’âme d’un designer, et souhaitez apprendre à devenir autonome en création digitale.

Voyons chaque cas.

2- Vous avez un objet fétiche auquel vous tenez, vous voulez le scanner et le réimprimer.

Passez dans un fablab, utiliser un scanner 3D (certains fablab comme Pangloss, proposent un scanner de base gratuitement, c’est généralement suffisant), récupérez votre fichier, et vous êtes prêts pour l’imprimer en 3D.

maxresdefault

3- Du virtuel digital à l’objet réel et tangible

Vous avez trouvé un objet qui vous intéresse dans une librairie libre d’objets, par exemple, Thingiverse, sans doute la plus connue. Vous tapez dans le moteur de recherche ce que vous chercher (par exemple « drone »), vous obtenez plusieurs résultats possibles, nous vous conseillons de choisir un modèle, qui a eu déjà plusieurs versions ou beaucoup de makers qui l’ont essayé, testé, ensuite téléchargez votre fichier (en général un fichier .zip). En ouvrant le fichier .zip, choisissez le fichier principal (en général c’est le fichier openscad, avec l’extension .scad) et ouvrez le dans un logiciel de CAD (Computer Aided Design). Visualiser votre objet, modifier le éventuellement, et une fois que vous êtes satisfait, exporter le au format .stl. Armé de votre fichier .stl sur votre clé USB, votre sésame, vous pouvez venir dans un fablab pour voir si votre objet est prêt à être imprimé.

4- Devenez un guru de la 3D

adult_hea_pang_3d_red_cyan_by_bulldozerivan-d5w92nr

Votre rêve, c’est de créer vos propres objets ? De créer vos propres animations ? D’optimiser le rendu de vos créations avec les meilleurs logiciels et les meilleures imprimantes 3D ? Bref, vous voulez devenir un crach ?!

Voilà quelques pistes pour aller plus loin.

  • Installer Blender sur votre ordinateur pour avoir votre propre plateforme. Visualiser quelques tutoriels sur YouTube pour prendre l’outil en main. Suivez les instructions et réaliser votre première création. Exporter le fichier .stl
  • Installer MeshLab sur votre ordinateur. Consulter ces vidéos de tuto. Vous en aurez probablement besoin pour identifier les soucis de conception (si jamais vous avez oublié une ou deux vidéos de tuto!), les imperfections qui vous empêchent d’imprimer correctement.

5- Poussez la porte du fablab le plus près de chez vous.

FabLab

Vous avez bien travaillé, vous avez un objet qui vous plait et maintenant vous voulez le rendre réel. Rendez-vous dans le fablab le plus proche de chez vous. La carte des fablabs officiel est disponible sur fablabs.io.

Avec votre fichier .stl, votre ordi, votre clé USB et votre couteau suisse, un des membres du fablab pourra visualiser votre oeuvre dans un logiciel de FAO. Elle vous conseillera ensuite sur les matériaux appropriés pour réaliser votre création , vous expliquera les différentes sortes de plastique, vous conseillera sur les supports éventuels à ajouter à votre création. Une fois toutes ces étapes franchies. Votre fichier sera prêt à être imprimé, et vous le verrez devenir réalité.

Vous bloquez à une étape ? Un truc pas bien compris ? C’est pour cela que les associations comme Pangloss existent. Dès que vous atteignez une limite de compétence ou de logiciels, quelqu’un quelque part y a forcément déjà été confronté et peut vous aider autour d’un bon café.

cafa_associatif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai le plaisir de participer à une table ronde demain dans le cadre de la 15ème édition du salon international des leaders de la haute précision à Palexpo Genève. (EPHJ / EPMT / SMT).

EPHJ

J’aurai l’occasion d’illustrer les nouvelles tendances dans le technoluxe, en piochant dans les exemples concrets de Pangloss et de Hack Your Style. Nous serons en très bonne compagnie, avec notamment nos partenaires de la promotion économique de Genève, et de l’Arc du genevois, qui nous ont aidé à préparer l’évènement.

Geneve

Notre table ronde franco-suisse sera modérée par Ixiade, et nous aurons également des intervenants de Mind, de SKEMA, d’Arnano et de Qualimatest. Une bonne occasion d’échanger pendant et après cette table ronde sur les nouveaux usages dans le luxe au sens large, pas uniquement dans l’horlogerie et la haute joaillerie. Nous espérons vous accueillir nombreux à la conférence.

champagne-583410_960_720

La table ronde franco-suisse aura lieu sur le stand Genève Innovation (G111) ce vendredi 17 juin de 10h30 à 12h. Que vous soyez « bling bling » ou « no bling », que vous veniez du secteur de l’horlogerie, de la haute joaillerie, du médical, ou d’un tout autre secteur, j’espère vous y retrouver pour parler d’innovation.

yacht-823681_960_720

Pour découvrir le programme et les modalités pratiques d’accès et d’inscription (gratuite), clicker ici.

En espérant vous voir nombreux à cet événement.

J’aurai le plaisir d’animer un atelier de Design Thinking à Lausanne en compagnie d’Alexandra Marcoin-Karacsonyi, au sein de l’espace Work N’ Share. Alors, préparez vos challenges ! Pour tout savoir sur nos ateliers et pour vous inscrire, c’est ici ! L’inscription est obligatoire. Cet atelier sera le premier d’une série d’ateliers pour vous aider à créer et à développer votre activité d’entrepreneur ou d’intrapreneur.

learning

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à contacter Alexandra ou à me contacter. A très bientôt. Yves

Hier, alors que nous finissions notre premier cours sur la découpe laser et la gravure laser, qui nous permet de réaliser à peu près tout et n’importe quoi sur des planches de 40 cm sur 1m, un des membres de notre association, Charles Sellers, pour ne pas le nommer, m’a expliqué ce qu’il venait de réaliser après de longues heures passées à comprendre comment faire fonctionner la toute dernière imprimante 3D des laboratoires d’innovation ouverte de Pangloss. Je ne comprenais pas pourquoi, Paul Bristow et lui travaillaient autant sur une nouvelle imprimante 3D alors qu’il y en a déjà 7 autres qui fonctionnent dans notre laboratoire. Il a pris le temps de m’expliquer, et voilà ce que j’ai compris:

  • Cette particulière imprimante 3D, la Sintratec, que nous avons dans notre lab, est différente, car elle utilise la technologie de frittage sélectif par laser. La machine de technologie suisse (donc en général, c’est du lourd!) est une première mondiale. Paul l’a eu en avant première en flairant le bon coup sur la plateforme de financement par la foule (Indiegogo). Incroyable, on l’a chez Pangloss et maintenant elle fonctionne ! La proximité avec nos amis suisses fonctionne donc une nouvelle fois à merveille.
  • Cette technologie fait partie du top du top de la technologie actuelle pour du prototypage rapide, d’habitude réservée au méga-centres de recherche, qui ont des millions et des milliards. Quand on fait des recherches, on tombe sur des laboratoires d’experts type CETIM, ou Pôle Européen de Plasturgie (avec qui nous sommes partenaires d’ailleurs). Bref du lourd.
  • On peut avoir la couleur qu’on souhaite, du moment que c’est du noir ! Là, je me suis dit que c’était donc pour des pièces plus techniques !
  • Au laboratoire, cela fait quelques semaines qu’on entend parler de SLS, en fait, il s’agit de selective laser sintering (SLS). Pour les non-initiés comme moi, j’ai regardé ce que cela voulait dire, et la traduction officielle c’est bien le frittage sélectif par laser. Voilà un petit schéma pour vous expliquer comment cela fonctionne. Facile non ?

780px-Selective_laser_melting_system_schematic

  • Comme d’habitude avec les machines de notre eco-fablab (le premier de l’Ain et le plus proche de Genève), une fois que nous sommes capables de les faire fonctionner, il nous faut trouver les applications possibles, alors j’ai décidé de tenir à jour un petit catalogue d’idées pour vous inspirer. Imprimer des vélos pliants (avec nos amis d’Apicy ou d’autres passionnés de vélos et de mobilité douce ?), des planches à voile, des planches de surf, des équipements outdoor en tout genre. Une fois imprimé, grâce à notre laboratoire d’objets connectés, nous pourrons faire en sorte pour qu’ils deviennent connectés, travailler sur des prothèses ou des orthèses médicales ou dentaires, créer des figurines, des jouets, ou des planches de surf avec un design de fou, de véritables oeuvres d’art, tout devient possible.

ae6732edf13aa5679fa63b448d9402ab

  • Bien sûr tout cela n’est qu’un début, et au sein de l’association Pangloss, nous allons pouvoir imaginer toutes les applications rendues possibles par cette nouvelle machine et par toutes les autres qui constituent notre laboratoire.
  • Evidemment, si vous en avez d’autres, des idées, nous on aime les challenges, et on regarde volontiers si on peut faire, et si on sait faire, donc inventeurs fous, contactez-nous !

Tout cela me donne l’impression qu’au sein de notre fablab et au sein d’autres fablabs, il se passe quelque chose, et qu’on peut mettre à disposition à tout le monde, des technologies de pointe, confidentielle pour la plupart d’entre nous. Reste à rêver et à imaginer les applications.

2016-03-12

 

A l’occasion du 3D Printing Hackfest de Genève, nous avons animé avec Johanna Brudenner un atelier de prospective sur l’impression 3D, en écoutant comment les visiteurs de l’évènement voit le monde en 2030.20151128_102559[1]

L’occasion d’explorer la 3D sous toutes ses formes. Avec des ateliers pour les débutants, pour les experts, pour les enfants, et une série de vidéos éducatives. 20151128_103438[1]

Art, industrie 4.0, génie mécanique, génie civile, précision, qualité et des supers interactions avec tous les participants.

20151128_165550[1]

Merci pour ce bel échange et ces belles idées ! Plein de bonheur à tous !!!

Salon des Entrepreneurs à Lyon

Salon des Entrepreneurs à Lyon

Ravi d’avoir pu découvrir le Salon des Entrepreneurs à Lyon, une foule immense, (sommes nous déjà tous des entrepreneurs ?) la presse, les clubs VIP, les hommes politiques en campagne, quelques 400 structures d’accompagnement (ça fait beaucoup pour tous les rencontrer) . L’occasion aussi et surtout de découvrir des thèmes importants pour les entrepreneurs (fiscalité, protection sociale, levée de fonds), pas mal de conférence « standard » (business plan, business model…) mais aussi, et plus intéressant, ce que sont les nouvelles formes d’innovation ouverte: Crowdjobbing, crowdwisdom, crowdtesting, crowdcare, crowdsourcing & authenticity, crowdsourcedcuration.