L’émergence des fablabs en France, analyser la situation actuelle avec quelques chiffres clés.

Publié: 2016-07-21 dans 3D Printing Industry, Education, fablab
Tags:, , , , , , ,

Selon l’étude de marché Fablab, il y aurait 634 fablabs dans le monde, 341 en Europe, 64 en France sont recensés par le MIT (plus de 10% du nombre de Fablab dans le monde. Dans le club restreint des fablabs, qui compte plus de 100 membres, on ne compte que 11 fablabs. Un seul a plus de 500 membres. A noter cependant que dans certains cas, l’adhésion est gratuite. La notion de membre est donc difficile comparable ! Elle se confond et se mélange parfois avec celle de « communauté ».

Parmi les 64 fablabs de France, on note un grand nombre de fablab peu fréquenté, c’est à dire qu’ils ont peu de visiteurs et peu de membres (par rapport aux mêmes statistiques dans le reste du monde). Y en a t-il déjà trop en France ?

Activité à but lucratif ?

70% des fablabs en France ont un statut associatif, les autres 30% sont des sociétés.

Qui fréquente les fablabs ?

Les fablabs sont fréquentés en moyenne, par des particuliers (54%), des entrepreneurs (16%) et des étudiants (30%).

45% de la population sait ce qu’est un fablab (55% n’en a aucune idée). Dans 65% des cas, la découverte du fablab s’est fait dans le cadre académique (Ecoles, universités, structures scolaires).

Acheter ou créer ?

37% préfèrent acheter, 63% préfèrent apprendre à faire eux-même. 24% des personnes intérogées ont déjà créé un objet elle-même.

Le cimetière des fablabs

Ceux qui ont commencé avec une grosse subvention, sans communauté, ou avec des prix dissuasifs, ont déjà rejoint le cimetière des fablabs. Un modèle économique pertinent, la puissance de la communauté et la qualité des formations (Arduino, 3D, Raspberry Pi, OpenScan…) dans la durée, fidélise les membres et permet de faire en sorte qu’ils viennent et reviennent. Cela est la condition sine-qua-none pour péreiniser la structure.

cimetière

Et Pangloss dans tout cela ?

Par rapport au 63 autres fablabs de France, après 10 mois d’activité, Pangloss se positionne donc déjà dans le club restreint des fablabs avec une forte fréquentation, dans le Top 10 en terme de nombre de membres (payants, on ne compte pas comme membres, les curieux qui n’ont pas encore adhérer!), et notre croissance en terme de membres est trois fois plus rapide que la moyenne des fablabs français. Clairement plus orienté vers l’entrepreneuriat que nos confrères, Pangloss continue d’attirer entrepreneurs, particuliers, entreprises et indépendants de France (Auvergne Rhône Alpes principalement) et de Suisse Romande. Dans le club de l’élite des fablab à plus de 100 membres, dont Pangloss fait partie, rare sont ceux qui ont atteint ce cap important de croissance en moins d’un an. Créer une communauté prend du temps et beaucoup d’efforts marketing. Notre positionnement prix s’avère conforme aux attentes de nos membres depuis le début, et est confirmée par les résultats de cette étude nationale. Bravo donc à toute l’équipe !

FabLab

 

 

Les commentaires sont fermés.